MARDI GRAS À DURHALD, LOUISIANE

C’est la veillée du Mardi Gras au Hall de Maurice Ardoin. Alphonse Bois Sec Ardoin, son père, joue de l’accordéon et Canray Fontenot du violon. C’est le temps de danser des « Two Steps » et des valses. Maurice jouera à son tour. Durant le jour, hommes et femmes ont couru le mardi gras, pas à pied, pas à cheval, mais en camion. Des femmes ont cuisiné le gumbo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.