RENCONTRES AVEC DES ATIKAMEKW

rencontre à WEMOTACI

Ma première visite chez les Atikamekw a eu lieu en 1978. Le groupe de musique Ruine-Babines, auquel je participais occasionnellement, était invité au rassemblement d’été annuel, avec un système de son, sans faute! Nous nous étions rendus à La Tuque, où nous devions prendre le train jusqu’à l’arrêt de Wemotaci. Quand nous sommes arrivés, les organisateurs ont vite embarqué le système de son et nous, avons dû marcher jusqu’au village, tout en s’amusant de la situation. Le pow-wow avait lieu un peu à l’écart du village. On devait s’y rendre en camionnette. Tout le monde du village se pressait d’arriver pour assister à la course en canot, une tradition de longue date chez les Atikamekw. Il pleuvait un peu et il y avait une épluchette de blé d’Inde de prévue. Simon l’aveugle s’est assis par terre et a joué de l’harmonica. La pluie s’est arrêtée. Le spectacle a eu lieu le soir au centre communautaire.

  • Enfants Atikamekw
  • Départ course en canots à Wemotaci
  • En tête de la course en canots
  • Arrivée gagnants course en canot
  • Gagnants de la course en canot
  • Le gagnant de la course en canots
  • Épluchette de blé d'Inde Wemotaci
  • Épluchete de blé d'Inde
  • Épluchette de blé d'Inde Wemotaci
  • Mère et enfants rassemblement Wemotaci
  • Mère et enfants épluchette de blé d'Inde
  • Tentes rassemblement Wemotaci
  • Jeune adolescent Wemotaci
  • Mère Atikamekw avec bébé dans tikinagan
  • Jeune garçon Atikamekw à l'harmonica

RENCONTRE À MANAWAN

Un jour, j’ai eu envie d’aller montrer les photos que mon grand-père Alphida Crête avait prises chez les Atikamekw. J’ai contacté Thérèse Niquay, responsable de la culture au Conseil de la Nation Atikamekw pour lui en faire part. Elle m’a invitée à le faire à Manawan, lors d’une rencontre des représentants culturels des trois communautés.

Je me suis rendue à Manawan et j’ai présenté un diaporama des photos d’albums les plus représentatives. Plusieurs aînés du village étaient accourus à cette présentation.

Après la projection, Noël Dubé, représentant culturel d’Opitciwan, me dit qu’il aimerait présenter ces photos à l’occasion du 70e anniversaire de son village. Il me montre une photo disant qu’il y voyait l’image d’une histoire que son grand-père lui racontait souvent. C’était une image de l’inondation causée par la hausse du niveau des eaux suite à la construction du barrage La Loutre en 1916. Cet événement avait provoqué l’inondation du premier village d’Opitciwan et son implantation dans un autre lieu. Et moi, j’entendais une histoire que mon grand-père, souffrant alors d’aphasie, n’avait jamais pu me raconter. Suite à cette inondation en amont du barrage, le village avait dû déménager et beaucoup de territoires familiaux avaient été submergés. Quelle histoire!

Effets environnement construction barrage La Loutre
La construction du barrage La Loutre en 1916-17 a provoqué des inondations sur le territoire Atikamekw situé en amont.

RENCONTRE À OPITCIWAN

Je suis donc allée à Opitciwan à l’été 1992 pour les célébrations du 70e anniversaire du nouveau village érigé en 1922. J’y ai présenté les diapositives. Tous les gens du village s’étaient réunis dans la salle communautaire pour l’occasion.

Le conseil de bande nous avait accueillis, mon conjoint Gilles Garand et moi, dans leur roulotte. Après la présentation des photos, une jeune femme est venue nous dire que son père avait reconnu des aîné.e.s sur les photos. Il nous invitait à se promener sur le réservoir Gouin, ainsi nommé en l’honneur du premier ministre de l’époque Lomer Gouin.

Nous nous sommes promenés sur le réservoir en gros canot à moteur Norton qui sert dorénavant de moyen de transport sur cette immense étendue d’eau. Avec nos hôtes, nous avons découvert l’île aux oeufs de goélands. Ensuite, ils nous ont fait découvrir des sites de campement de territoires familiaux.

Puis, nous sommes retournés au village pour les compétitions de course en canots pour les hommes. Et de souque à la corde pour les femmes. Le soir venu, il y avait la veillée de musique et de danse à la salle communautaire.

8 réflexions sur “RENCONTRES AVEC DES ATIKAMEKW

  1. Éloquentes et magnifiques photos Louise. En tandem avec ton grand-père c’est d’autant plus touchant. Merci de partager ce trésor.

    J'aime

  2. Un document extraordinaire. Unique. Touchant, émouvant. À regarder plus d’une fois et à partager à la grandeur de notre province.

    J'aime

  3. Quelle belle et touchante rétrospective! Grand-père serait fier de toi pour ton talent et ton engagement. Bravo pour l’ensemble de ton oeuvre.

    J'aime

  4. Quel beau voyage! Quelle beau cadeau tu nous fait, suivre ton chemin de création. Quelle belle oeuvre, quelle continuité et quelle passion. Bravo mon amie.

    J'aime

  5. Chère Louise, Merci de m’avoir signalé l’existence de ton site où je viens de « circuler » avec l’avidité de celle qui veut voir d’un coup tous ces trésors de mémoire, et où je reviendrai souvent, j’en suis certaine. Magnifiquement conçu, il rend justice à la qualité et à l’importance de tes oeuvres. Et il donne accès de manière authentique à ce qui a inspiré ton regard unique de photographe.J’en suis d’autant émue que plusieurs de tes images me ramènent à mes propres souvenirs et à certains moments de joyeuse création que nous avons partagés, dont ceux qui ont permis de rendre hommage aux photos de ton grand-père Alphida et à sa rencontre avec les Atikamekw de Haute-Mauricie… Sans oublier la manifestation du 8 mars 1981 !

    J'aime

  6. Très beau site madame de Grosbois! Ces photos sont remplies de passion et sauront en inspirer plusieurs 🤩 Bravo, votre œuvre est impressionnante! ❤️

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.